Des nouvelles de Berlin

(actualisé le ) par M. Boisseau

Il était tôt cette nuit du 15 au 16 mars. A trois heures du matin, devant le collège, les 29 élèves et leurs quatre accompagnateurs arrivent. Ils ont déposé leurs bagages au collège la veille et ont peu dormi.
Le car les emmène vers l’aéroport, direction Berlin.
Embarquez avec eux.

 Berlin, jour 1

Au lycée

Dès le premier jours, les élèves de Malraux rencontrent leurs camarades allemands du lycée







Il fait froid à Berlin
Les accompagnateurs du voyage : Mme Kreutzer, Mme Lanoiselée, Mme Amira, M. Morel.



A la découverte du pont aérien de Berlin

Le symbole du pont aérien pendant le blocus de 1948-49, à Tempelhof

Le symbole du pont aérien pendant le blocus de 1948-49, à Tempelhof



Pendant le debut de la guerre froide, Berlin, comme l'Allemagne, était occupé par la Grande-Bretagne, la France, les USA et l'URSS

Pendant le debut de la guerre froide, Berlin, comme l’Allemagne, était occupé par la Grande-Bretagne, la France, les USA et l’URSS



Le problème, c'est que Berlin se situe en plein milieu de la zone d'occupation soviétique.

Le problème, c’est que Berlin se situe en plein milieu de la zone d’occupation soviétique.



Et quand Staline décide de couper les accès à la ville, les berlinois de l'Ouest ne sont plus ravitaillés.

Et quand Staline décide de couper les accès à la ville, les berlinois de l’Ouest ne sont plus ravitaillés.







Le premier dîner végétarien... délicieux !!



 Berlin, jour 2

La visite du Reichstag

Dans la salle de l’assemblée du Reichstag
Le Reichstag est le parlement allemand







La façade du Reichstag



L’inauguration du bâtiment en 1999





La porte de Brandebourg



Le mémorial de l’holocauste







L’architecte du mémorial explique son projet.







La mur de Berlin

Les vestiges du mur qui séparait la ville de Berlin en deux.









 Berlin, jour 3

Le camp de concentration d’Oranienbourg-Sachsenhausen

A l’arrivée, les déportés sont accueillis par cette sinistre devise qui signifie "le travail rend libre"
C’était l’un des plus grands camps de concentration sur le territoire allemand de 1936 à 1945.
Il est seulement à 30 kilomètres au nord de Berlin.



La place d’appel du camp. Tous les jours, parfois plusieurs fois par jour, les prisonniers étaient comptés.



Impossible de s’echapper. Les barbelés sont électrifiés.



Les prisonniers dorment à trois dans un même lit
Ce sont surtout des Juifs mais aussi des tziganes, des opposants politiques, comme des communistes,des homosexuels, des détenus de droit commun...



Les latrines du camp
Les épidémies comme le typhus ou le choléra tuaient beaucoup de prisonniers.



Se laver dans le camp...
Dans une baraque prévue pour 150...au moins 400 détenus.



Ce qu’il reste des chambres à gaz.
Elles servaient à tuer certains détenus. D’autres étaient employés dans les industries locales.



Ce qu’il reste des quatre fours crématoires
Ils servaient à brûler les corps pour s’en débarrasser.





Monument aux morts dans Sachsenhausen



Le mémorial du secteur z avec chambres à gaz et fours crématoires
Les élèves ont ainsi pu faire un travail de mémoire pour essayer de comprendre ce que fut la barbarie des camps de concentration nazis.



Pour comprendre le génocide :



L’église du souvenir à Berlin



C’est un des symboles de la ville de Berlin.
En allemand on l’appelle la Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche. Elle est en grande partie détruite pendant les bombardements de la seconde guerre mondiale.







 Berlin, jour 4 :

Visite du centre de Berlin-Spandau



Le centre historique de Berlin-Spandau



Spandau est le 5e arrondissement administratif de Berlin.
C’est là que sont les élèves.





Quoi de plus normal qu’un ours à Berlin ?
L’ours est le symbole de la ville de Berlin.



Visite de la citadelle de Spandau
La citadelle de Spandau est l’une des fortifications de la Renaissance les plus importantes d’Europe.



Au lycée



L’entrée du lycée, au milieu de la forêt



Au lycée, avec les Allemands
Sie sprechen Deutsch



foot franco-allemand : et à la fin ce sont les Allemands qui gagnent ?
Le soir, les élèves et leurs accompagnateurs sont reçus à la mairie.



La réception à la mairie pour un échange avec le maire.
En effet, la ville d’Asnières-sur-Seine est jumelée avec Berlin-Spandau



 Berlin, jour 5

Le mémorial du mur de Berlin

Ce qu'il reste aujourd'hui du mur, avec une tour de garde.

Les piques symbolisent l’ancien tracé du mur.