Le rallye citoyen du jeudi 16 mai 2019

par M. Boisseau

La classe Défense en compétition sur le Mont Valérien, haut lieu de la mémoire nationale.
Durant toute la journée, la classe Défense divisée en 2 groupes « Beautemps » et « Beaupré » s’est rendue sur le Mont Valérien avec 360 collégiens pour participer à un rallye citoyen.





Les épreuves se sont enchaînées toute la journée.
Les élèves ont été ainsi sensibilisés aux métiers de l’armée, la police, la gendarmerie, les pompiers, la marine.

Ils ont aussi participé à un atelier animé par les Archives départementales et l’ECPAD qui collecte, conserve, décrit et valorise les archives audiovisuelles et photographiques de la Défense.



Certaines épreuves étaient plus physiques que d’autres. Malheureusement nous n’avons pas remporté de prix …

On ne peut pas gagner à tous les coups ! La cérémonie s’est achevée par une cérémonie devant l’esplanade Charles de Gaulle et la flamme du Souvenir.

Vous aussi vous pouvez visitez le mont-Valérien en ligne.

Au stand de la Marine Nationale avec... Claude Morel !


Un atelier où il fallait coopérer … pour sortir de la fosse !


Sur le parcours avec les pompiers de Paris, on découvre que les lances à incendie pèsent lourd


Deux élèves à terre après avoir essayé de tracter un corps de 70 kg.


Apprentissage des premiers secours et la Position Latérale de Sécurité (PLS).


Explications données sur le massage cardiaque.


Un lâcher de pigeon voyageur.


Ce petit oiseau peut être lâché à 200 km de son pigeonnier et rentrer tout seul au bercail, en faisant du 120 km/h.
Sans GPS, sans carte, etc… Incroyable.


Sans GPS, sans carte, etc… Incroyable.









Les élèves viennent de trouver un cadavre dans la forêt.


il s’agit de collecter les indices pour parvenir à lever le mystère sur son identité.


Comment faire un brancard avec une couverture et deux branches…


il fallait jouer avec le poids du corps pour empêcher la couverture de lâcher. Pas facile de trouver la solution sans un peu d’aide.



L’équipement du gendarme en intervention.


Au stand de tir, c’est Fatma qui a visé dans le mille !




Au stand de la Marine Nationale avec... Claude Morel ! Les élèves viennent de trouver un cadavre dans la forêt. il s'agit de collecter les indices pour parvenir à lever le mystère sur son identité. Comment faire un brancard avec une couverture et deux branches… il fallait jouer avec le poids du corps pour empêcher la couverture de lâcher. Pas facile de trouver la solution sans un peu d'aide. L'équipement du gendarme en intervention. Au stand de tir, c'est Fatma qui a visé dans le mille ! Un atelier où il fallait coopérer … pour sortir de la fosse ! Sur le parcours avec les pompiers de Paris, on découvre que les lances à incendie pèsent lourd Deux élèves à terre après avoir essayé de tracter un corps de 70 kg. Apprentissage des premiers secours et la Position Latérale de Sécurité (PLS). Explications données sur le massage cardiaque. Un lâcher de pigeon voyageur. Ce petit oiseau peut être lâché à 200 km de son pigeonnier et rentrer tout seul au bercail, en faisant du 120 km/h. Sans GPS, sans carte, etc… Incroyable.




Texte : Mme Lanoiselée,
Photographies et texte : Mme Hernandez, Mme Lanoiselée