Atelier écriture cunéiforme : les 6èmes passent à la pratique !!

par M. Boisseau

Ce jeudi 21 mars 2019, les élèves de 6ème 1, 6ème 4, 6ème 3, 6ème 7 se dirigent vers la salle polyvalente du collège.
En petits groupes, ils prennent la place de scribes (spécialistes de l’écriture) d’il y a plus de 5 500 ans lors d’un atelier.





Pas n’importe quels scribes : ceux qui maîtrisaient la première écriture inventée : l’écriture cunéiforme.



 Une spécialiste du CNRS

Les élèves sont pris en charge par Mme Michel, universitaire, Directrice de Recherche au CNRS (ArScAn- Histoire et Archéologie de l’Orient cunéiforme, Maison Archéologie et Ethnologie) Elle est accompagnée de quatre étudiantes qui vont aider les élèves lors de cet atelier d’écriture cunéiforme, nouvel an babylonien.

Mme Michel, spécialiste de l’écriture cunéiforme.



Si vous aussi vous voulez apprendre à écrire en cunéiforme, regardez la vidéo suivante : Mme Michel vous explique comment faire :



 Place aux exercices pratiques

Pendant une heure 30 les élèves vont partir à la découverte de cette première écriture, née en Mésopotamie, au Moyen-Orient actuel (vers la Syrie et l’Irak actuel).
Ils vont procéder dans les conditions de l’époque : avec une petite tablette d’argile et un calame : un petit bâton en bois qui sert à imprimer des marques dans l’argile.

Selon la position du calame, il est possible de faire trois sortes de marques dans l’argile : des marques verticales, horizontales ou simples.
Comme ces marques ont la forme de clous (cuneus en latin), cette écriture a été appelée cunéiforme (qui a la forme de clous).

C’est l’association des ces marques qui forme l’écriture.

Le calame qui sert à imprimer les signes sur l’argile et la grille des correspondances : quel signe correspond à quelle syllabe ?



Apprendre à compter en cunéiforme.



Les élèves essayent d’écrire leur prénom en écriture cunéiforme.



Le résultat !



 Une visée pédagogique :

Cet atelier a permis aux élèves de rendre concret un point de programme d’Histoire de 6ème : Premiers États, premières écriture qui prend place dans le premier thème de l’année : La longue histoire de l’humanité et des migrations.
Ils ont ainsi pu mieux comprendre un fait civilisationnel majeur : la naissance de l’écriture.

En effet, le IVe millénaire avant notre ère est une période décisive en Mésopotamie.
Trois innovations majeures sont liées : la ville, l’État et l’écriture.
On passe alors d’une représentation symbolique des objets échangés sur des cachets (les calculis) à une écriture sur tablettes (la célèbre écriture cunéiforme). Nous trouvons alors des listes lexicales (mots regroupés par thèmes), des documents comptables et des tablettes scolaires.



 Photographies :

Mme Michel, spécialiste de l'écriture cunéiforme. Les élèves essayent d'écrire leur prénom en écriture cunéiforme. Le calame qui sert à imprimer les signes sur l'argile et la grille des correspondances : quel signe correspond à quelle syllabe ? Le résultat ! Apprendre à compter en cunéiforme.




Texte, photos : l’équipe d’Histoire-Géographie.