La Classe Défense : un projet pluridisciplinaire.

(actualisé le ) par La Classe Défense et Sécurité Globale (CDSG) , M. Boisseau



Ce projet sera pluridisciplinaire car il sera mené à la fois en Histoire, en Géographie et EMC (Enseignement Moral et Civique), en Sciences de la vie et de la Terre avec M. Rachidi et en Mathématiques avec Mme Legendre.

Découvrez pourquoi.

Alors que 70% de la surface de la Terre est recouverte d’eau environ 90% des fonds marins nous sont pourtant encore totalement inconnus !



En effet, la découverte et la conquête de nouveaux territoires au cours de l’histoire, la circulation des personnes et des marchandises, la défense d’intérêts géopolitiques ou encore la recherche de nouvelles ressources énergétiques sont étroitement liées à l’évolution des connaissances et des techniques scientifiques.

Carte ibérique du XVIème siècle, BNF.



En Histoire, en 5ème, les océans sont parcourus lors des grandes découvertes. Certains historiens parlent même de première mondialisation.



En 4ème, les échanges s’intensifient à l’échelle du monde au XVIIIème siècle.



En 4ème, mais cette fois-ci en géographie, le rôle central des océans est abordé : entre enjeux économiques, stratégiques, géopolitiques, environnementaux.



L’ensemble du cours, avec de nombreuses vidéos, est à retrouver en cliquant ici.

De nombreuses ressources. Ici les hydrocarbures produits.



Carte du commerce maritime



Carte du fond des océans.



On sait en plus depuis notre programme de quatrième de SVT que la tectonique des plaques modifie progressivement la surface terrestre.



Des océans se forment, s’ouvrent et se referment au cours des temps géologiques.



Les navires scientifiques comme le Beautemps Beaupré sont donc essentiels pour connaître davantage notre planète et mieux comprendre ses enjeux pour l’humanité d’hier et de demain.

La fosse des Mariannes a été étudiée en cours de SVT : c’est l’endroit le plus profond de la croûte terrestre.



Carte de la fosse des Mariannes.



Localisation de la fosse des Mariannes.



Mission d’exploration de la fosse des Mariannes.



Bien qu’il soit très difficile de la mesurer précisément, les scientifiques estiment que la profondeur de la fosse océanique des Mariannes est d’environ 11 000 mètres (avec une marge d’erreur de plus ou moins 40 mètres)



Les Mathématiques et les SVT vont ainsi nous aider à aborder les aspects scientifiques de l’exploration marine, du recueil des données océanographiques à leur interprétation.




Textes et documents : Chaïma, de la classe Défense, M. Rachidi, M. Boisseau