Au coeur de l’actualité avec une journaliste de France 24.

par La Classe Journalisme

France 24, l’info en direct 24h sur 24 !

Madame Racine, présentatrice à France 24

C’est aujourd’hui le temps fort des 5èmes. Les élèves attentifs et curieux, sont réunis au self, assis en face de Mme Racine qui, debout, élégante et dynamique, répond aux nombreuses interventions de son auditoire.

Mme Racine est une présentatrice TV de France 24. Elle est venue pour expliquer son métier de journaliste car beaucoup d’élèves ne connaissent pas bien le métier de journaliste. Elle est surtout venue pour faire évoluer le regard des plus jeunes sur la presse. En effet, les jeunes sont de gros consommateurs d’actu sur les réseaux sociaux mais il faut être prudent face à ces informations.

Mme Racine a aussi expliqué la raison pour laquelle elle est venue parler de son métier aux élèves du collège André Malraux.

raison pour laquelle elle est venue

C’est pourquoi elle a décidé de montrer un court documentaire intitulé "Info ou intox" avant de les faire réagir et de leur présenter sa chaîne, France 24.

 La chaîne France 24

France 24 est une chaîne internationale d’information continue, comme peut l’être CNN ou Al Jazeera. C’est-à-dire que cette chaîne traite moins d’actu française et plus d’actu internationale. Mais pourquoi une chaîne internationale française ? Elle explique la spécificité de sa chaîne :

La chaine France 24

 La spécificité du journalisme français.

Mme Racine évoque la spécificité du journalisme français. Car nous avons une vision très particulière du journalisme en France. D’abord, le traitement de l’info de France 24 se concentre davantage sur les pays d’Afrique francophone un peu oubliée dans les autres pays.
Et d’autre part, les journalistes français n’ont pas de « writer », comme les journalistes anglo-saxons. Mme Racine explique que personne n’écrit pour elle, elle écrit elle-même son propre prompteur toute seule pour son journal TV. La tradition française est également moins politisée et plus pédagogique.

Les spécificités du journalisme de France 24

 Le métier de journaliste

Le métier de journaliste est émouvant car on peut y voir les différentes situations de pays. Mme Racine explique aussi les prises de risque de son métier et la dureté du métier de journalisme. C’est un métier difficile car il faut aller de plus en plus vite. Psychologiquement, c’est parfois éprouvant d’entendre des témoignages tristes. Chagrinée, elle nous raconte alors une expérience malheureuse. Son collègue ingénieur vision a été tué lors des attentats au Bataclan.

 Les attentats de Bruxelles

Mme racine explique aussi l’attentat de Belgique qui a eu lieu le jour même de son intervention.

Les attentats de Belgique

Ensuite Mme Racine explique les consigne en cas d’attentats.

Un autre élève prend la parole pour évoquer la question des sources. Par exemple, comment sait-on qu’il y a tant de morts sur une scène d’attentat comme aujourd’hui à Bruxelles ? Alors Mme Racine explique comment fonctionne le décompte des victimes.

Le décompte des victimes

Elle explique qu’un journaliste comme elle est très attaché à donner les bonnes informations. Il faut avoir deux sources au moins. Et il faut toujours se poser les questions suivantes : « D’où vient l’info ? Est-ce que ma source a un intérêt à me mentir ? A-t-elle ou non des raisons de me mentir ? » Il faut aussi garder à l’esprit que quelqu’un peut se tromper. Elle va donc s’adresser aux porte-paroles des organismes officiels tels que les pompiers, par exemple.
Il s’agit donc d’être très prudent. Il y a des erreurs graves commises certaines fois par les journalistes dans la précipitation. Par exemple, celle du journaliste TV qui, lors de l’attaque de l’hyper Kacher, a diffusé la nouvelle qu’il y avait encore des gens cachés dans le sous-sol, alors que le terroriste était encore à l’intérieur… Cette erreur aurait pu leur coûter la vie !
Elle nous explique justement qu’elle conçoit le journalisme comme un métier de service. Parce que les gens ont besoin et veulent de l’info. Les journalistes doivent nous donner de l’information utile pour éviter de se mettre en danger. Comme par exemple, communiquer aux gens des numéros d’urgence à chaque fois qu’il y a une situation dangereuse. Un journaliste doit informer pour protéger.

 Conseils aux apprentis-journalistes

JPEG
Elle finit sur quelques conseils pour les élèves qui souhaiteraient faire ce métier : il faut bien suivre et apprendre ses leçons d’anglais. Quand on est journaliste TV on doit souvent lire des infos, venant des agences de presse, en anglais en temps réel et les traduire immédiatement à l’écran. Il faut aussi avoir une grande capacité d’adaptation et de réactivité notamment en situation de « Breaking News » où il faut aller très vite. Car il faut régulièrement se laisser interrompre par l’actualité et aller vite pour s’adapter.

A la fin, elle demande aux élèves s’ils vont regarder l’info de manière différente, si leur regard sur les médias a changé. Ils répondent par l’affirmative. Puis, c’est au tour d’un enseignant de s’interroger et de poser la dernière question : « Arrivez-vous à vous déconnecter de l’info ? Existe-t-il des moments où finalement vous n’êtes pas journaliste ? » Elle répond qu’elle est abonnée à plusieurs alertes sur son smartphone et qu’elle a en permanence l’angoisse de la fin de batterie (elle a d’ailleurs plusieurs batteries de rechange dans son sac à main)
Quand on fait ce métier, on ne cesse donc jamais d’être journaliste…

Photo : Wassim
Son : Sofia, Théodore
Ecrit : Sabrina, Elwynn

Voir en ligne : Vous pouvez retrouver Mme Racine sur le site de France 24.