La Section d’Enseignement général et professionnel adapté (SEGPA)

(actualisé le )

Au collège, sous la direction de M. BARTHONNAT, la Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) accueille des élèves présentant des difficultés scolaires graves et persistantes auxquelles n’ont pu remédier les actions de prévention, d’aide et de soutien. À compter de la rentrée 2016, les SEGPA évoluent dans leur fonctionnement qui vise une meilleure inclusion au collège des élèves qui en bénéficient.

 Objectifs de la SEGPA

La SEGPA offre une prise en charge globale dans le cadre d’enseignements adaptés, fondée sur une analyse approfondie des potentialités et des difficultés des élèves. L’adaptation des enseignements dispensés aux élèves passe par l’aménagement des situations, des supports et des rythmes d’apprentissage, l’ajustement des démarches pédagogiques et des approches didactiques. Cette adaptation favorise les pratiques de différenciation et d’individualisation pédagogique, tout en maintenant un haut niveau d’exigence, en référence au socle commun de connaissances, de compétence et de culture. La SEGPA a pour ambition l’acquisition des compétences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture pour les élèves qu’elle accompagne vers l’accès à une formation conduisant au minimum à une qualification de niveau V. Elle n’est pas conçue comme le lieu unique où les enseignements sont dispensés aux élèves qui en bénéficient. Ces élèves sont accompagnés dans leurs apprentissages par les enseignants spécialisés soit dans leur classe au sein de la structure, soit dans les temps d’enseignement dans les autres classes du collège, soit dans des groupes de besoin. Comme tous les collégiens, ils bénéficient des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) et de l’accompagnement personnalisé mis en place par la nouvelle organisation des enseignements au collège. La mise en œuvre des programmes de collège doit permettre des projets communs sur les thèmes étudiés, de façon ponctuelle sur une sortie, une compétence ou un projet précis, ou sur un enseignement en barrette avec par exemple, des groupes de besoins sur une ou plusieurs matières. Les élèves bénéficiant de la SEGPA participent à la vie de l’établissement et aux activités communes du collège. La scolarité en SEGPA doit permettre aux élèves de se situer progressivement dans la perspective d’une formation professionnelle diplômante qui sera engagée à l’issue de la classe de troisième par le biais du parcours Avenir

 La démarche d’orientation comporte désormais deux phases distinctes :

• Une pré-orientation en fin de la deuxième année du cycle de consolidation (CM2).
• Une orientation en fin de sixième. Pour les élèves de sixième qui n’ont pas bénéficié d’une pré-orientation, un dossier doit être constitué avant le conseil de classe du second trimestre, les représentants légaux sont alors avisés par le chef d’établissement de l’éventualité d’une orientation vers les enseignements adaptés du second degré. Puis lors du conseil de classe du deuxième trimestre, les représentants légaux sont informés de cette proposition d’orientation. Le chef d’établissement transmet ensuite les éléments à la CDOEA.
Les élèves de SEGPA bénéficient, tout au long de leur cursus, d’un suivi individualisé évolutif dans le temps. L’objectif est de préparer l’élève à la poursuite ultérieure d’une formation professionnelle diplômante. Cette préparation s’effectue dans le cadre de champs professionnels dont les formations diplômantes correspondantes sont clairement identifiées. Dans ce cadre, les élèves sont amenés à effectuer des stages en milieu professionnel. Par ailleurs, les enseignants doivent proposer à tous les élèves, durant l’année de troisième, la préparation de l’épreuve orale du Certificat de Formation Générale (CFG). Tous les élèves de classe de troisième bénéficiant de la SEGPA pourront être présentés au Diplôme National du Brevet (DNB), plus particulièrement à la série professionnelle (DNB pro).

Voir en ligne : Pour avoir une idée des activités pratiquées en SEGPA, voir l’article de la classe journalisme.